Zoom

Le Giec normand alerte sur les conséquences du réchauffement climatique

Le Giec normand alerte sur les conséquences du réchauffement climatique

Après avoir dévoilé les grandes lignes de leur travaux aux élus régionaux, les coprésidents du Giec normand Benoit Laignel et Stéphane Costa sont venus aux 4e Rencontres normandes du développement durable pour alerter sur les conséquences prévisibles du réchauffement climatique dans la région. Avec un seul mot d’ordre : il est temps d’agir !

Le projet stratégique d’Haropa soumis à consultation publique

Alors que l’échéance de la fusion des trois ports de l’Axe Seine se rapproche à grands pas, Haropa a pris l’initiative d’une concertation ouverte au public concernant le projet stratégique 2020/2025 du futur ensemble portuaire et plus particulièrement les mesures soumises à évaluation environnementale.

L’industrie, un atout pour la Vallée de la Seine

Après s’être penché sur le secteur de la logistique en 2018, l’Insee publie un panorama de l’industrie à l’échelle de la Vallée de la Seine. Une étude qui confirme l’importance de l’emploi industriel dans les départements normands concernés et qui rappelle, dans le même temps, le rôle pivot de l’ouest francilien dans le poids industriel du territoire.

Un premier magasin autonome sur le port de Gennevilliers

La start-up francilienne Storelift a choisi le port de Gennevilliers pour implanter son premier magasin autonome de proximité, Boxy. Un concept innovant qui tient dans un conteneur et qui propose une gamme de produits alimentaires et d’hygiène dans des zones mal desservies par les enseignes traditionnelles de la grande distribution.

Ouverture de l’enquête publique pour la déconstruction de la tranchée ferroviaire à Rouen

Une enquête publique a été ouverte le 24 août et ce jusqu’au 30 septembre 2020 relative au projet de déconstruction de la tranchée ferroviaire située entre les ponts Corneille et Mathilde sur la rive gauche de Rouen. Un ouvrage stratégique qui permet notamment de relier les installations portuaires et industrielles du sud-ouest de la métropole.

Le difficile redémarrage des croisières fluviales

A la suite de la réunion du 20 juin du Conseil de défense et de sécurité nationale (CDSN), le gouvernement a arrêté un nouveau train de mesures de déconfinement pour la période estivale qui prévoit notamment à compter du 11 juillet 2020 la reprise des activités de croisières fluviales. Une annonce très attendue par un secteur durement touché par les mesures de confinement mises en œuvre au moment même où les compagnies s’apprêtaient à lancer leur saison.

Des voiliers-cargos au départ du Havre dès 2022

La société finistérienne TOWT-Transport à voile a affrété au départ du port colombien de Santa Marta la goélette De Gallant pour relier le port du Havre avec à son bord 12 tonnes de café biologique. Une première étape avant le lancement en 2022 d’une flotte de quatre voiliers-cargos dont la construction doit démarrer prochainement.

J.-L. Léger : « Nous ne sommes pas prêts à intégrer l’inédit dans le quotidien »

Le Ceser (conseil économique, social et environnemental) de Normandie publiait fin 2019 un rapport intitulé : « Vivre en Normandie en 2040, l’heure des choix ». Un exercice prospectif qui prend aujourd’hui un sens tout particulier à l’heure ou « l’inédit devient notre quotidien », résume le président de l’institution régionale, Jean-Luc Léger.

Les chantiers à l’arrêt en Normandie

A l’issue de la première semaine de confinement, plus de 90 % des chantiers sont à l’arrêt en Normandie. Dans le secteur des travaux publics comme dans celui du bâtiment, le gouvernement souhaite une reprise rapide. Une injonction que les organisations professionnelles jugent pour l’heure intenable.

Christian Boulocher

C. Boulocher : « Nous continuons de servir la demande »

Le président de l’Union portuaire rouennaise (UPR) Christian Boulocher évoque les premières heures du confinement décrété par le gouvernement. Entre maintien de l’activité et crainte d’un ralentissement qui semble inéluctable, les entreprises portuaires s’organisent.

Des visites pour sensibiliser aux crues de la Seine

Habitations, entreprises, réseaux d’électricité, de transport, d’eau ou d’assainissement : les crues de la Seine peuvent être redoutables pour les populations et l’économie du Grand Paris. Le dispositif Episeine organisait, le 23 octobre 2019, une balade sur les quais de Paris pour mieux diffuser la culture du risque.

Top