Entreprises

L’actualité des entreprises de la Vallée de la Seine.

Le terminal céréalier rouennais Soufflet-Socomac1 fait peau neuve

Le terminal céréalier rouennais Soufflet-Socomac1 fait peau neuve

Le port de Rouen a engagé en début d’année le chantier de modernisation du terminal céréalier de Canteleu, exploité par le groupe Soufflet. But de l’opération : gagner un mètre de tirant d’eau au niveau de la souille du terminal pour accueillir des navires de type Panamax.

 

Le difficile redémarrage des croisières fluviales

A la suite de la réunion du 20 juin du Conseil de défense et de sécurité nationale (CDSN), le gouvernement a arrêté un nouveau train de mesures de déconfinement pour la période estivale qui prévoit notamment à compter du 11 juillet 2020 la reprise des activités de croisières fluviales. Une annonce très attendue par un secteur durement touché par les mesures de confinement mises en œuvre au moment même où les compagnies s’apprêtaient à lancer leur saison.

 

Le port de Rouen dessine le « chenal intelligent » de demain

Le chantier d’approfondissement du chenal à peine achevé, le port de Rouen veut se projeter sur la prochaine décennie en anticipant les problématiques du futur : utilisation des données, navires autonomes, aide à la navigation… Aucune piste ne sera écartée pour dessiner le « chenal intelligent » de demain.

 

Comment les industriels normands s’adaptent à la crise du Covid-19

Un producteur de calvados et de gin qui se lance dans la production de gel hydroalcoolique, un célèbre fabricant de vêtements de marine qui démarre un atelier de confection de masques de protection ou encore un industriel spécialisé dans la plasturgie qui propose une gamme de matériel de protection individuelle ! Pour faire face à l’impact de la crise sanitaire sur leur activité, des entreprises normandes ont fait le choix d’adapter leur outil de production pour mieux satisfaire aux besoins émergents.

 

C. Rivoallon : « Nous subissons le ralentissement de l’économie mondiale »

Avec un trafic maritime pour le mois de mars en recul de près de 13 % par rapport à 2019, Haropa perçoit les premiers effets de la crise mondiale du covid-19. Et si le trafic céréales se prépare à une année historiquement haute, la filière conteneur subit quant à elle une baisse marquée de 23 %. Mais dans la tempête, l’ensemble portuaire de l’Axe Seine reste « 100 % opérationnel », rappelle sa présidente Catherine Rivoallon.

 
Top