En immersion virtuelle pour revivre les premiers temps de l’impressionnisme

A l’occasion des 150 ans de l’impressionnisme, le Musée d’Orsay rassemble une sélection d’œuvres ayant figuré dans l’exposition inaugurale d’avril 1874 à Paris, qui a lancé ce mouvement pictural. Un moment clé dans l’histoire de l’art qu’il est possible de revivre également dans le cadre d’une visite virtuelle.

Se tenir aux côtés de Claude Monet sur le balcon de sa chambre d’hôtel du Havre et contempler le paysage du port dans l’aube naissante que le peintre, debout devant son chevalet, est en train d’immortaliser : c’est sans doute le moment le plus saisissant et le plus spectaculaire d’« Un soir avec les impressionnistes », la visite en réalité virtuelle de la première exposition impressionniste organisée le 15 avril 1874.

Claude Monet en train de peindre « Impression au soleil levant », représentant le port du Havre. © Excurio – Gedeon experiences – Musée d’Orsay

Equipé d’un casque de réalité virtuelle, nous voilà plongés dans le Paris de la fin du XIXe siècle, dans l’effervescence des grands boulevards, en face du nouvel opéra sur le point d’être achevé, avant de rejoindre l’ancien atelier du photographe Nadar boulevard des Capucines, là où se tient l’inauguration de l’exposition qui va marquer le début du mouvement impressionniste.

Entrée de la visite virtuelle. © Jgp

Accueilli par les peintres eux-mêmes – ou plutôt les avatars numériques de Monet, Renoir, Degas, Morisot, Cézanne, Pissarro… -, on les écoute s’interpeller et parler entre eux de leur art. Au fil de cette déambulation, des échappées emmènent le visiteur sur les lieux qui ont marqué leurs débuts et inspiré quelques uns de leurs célèbres tableaux, notamment sur l’île de la Grenouillère au bord de la Seine, au niveau de Chatou (Yvelines), avec Monet et Renoir peignant côte à côte, ou encore, donc, dans la chambre d’hôtel du même Monet au Havre.

Monet et Renoir à La Grenouillère. © Excurio – Gedeon experiences – Musée d’Orsay

La Grenouillère. © Excurio – Gedeon experiences – Musée d’Orsay

Le port du Havre vu par Monet

Cette expérience immersive assez bluffante a été conçue parallèlement à l’exposition « Paris 1874. Inventer l’impressionnisme », l’un des nombreux événements organisés cette année pour célébrer les 150 ans de ce mouvement pictural. Présentée au Musée d’Orsay jusqu’au 14 juillet (jusqu’au 11 août s’agissant de la visite virtuelle), cette exposition rassemble une sélection d’œuvres ayant figuré dans celle de 1874. Certaines d’entre elles sont issues de la collection du Musée d’Orsay, la plus importante du monde en la matière, d’autres sont des prêts exceptionnels, notamment « Impression, soleil levant » de Claude Monet, dont le titre, apprend-on, inspira le terme d’impressionniste, au départ « une moquerie de journaliste », qui finira par donner son nom à ce mouvement artistique. Cette vision fantomatique du port du Havre où l’on aperçoit les silhouettes des grues, des cheminées et des fumées industrielles surplombées d’un soleil orangé contrastant avec les teintes bleues-grises du tableau, a été choisie pour illustrer l’affiche de l’exposition.

« Impression, Soleil Levant » 1872, Claude Monet (1840-1926) – Peinture à l’huile sur toile, 50 x 65 cm. © Musée Marmottan Monet / Studio Christian Baraja SLB

Exposition où l’on découvre d’autres représentations du port normand signées de Monet qui, bien que né à Paris, a passé son enfance et son adolescence au Havre (son père travaillait dans le négoce international), telles que la poétique « Le Havre, bateaux de pêche sortant du port » (1874).

Entrée de l’exposition. © Jgp

A découvrir également, les superbes pastels d’Eugène Boudin (« Nuages blancs, ciel bleu » et « Ciel bleu, nuages blancs »), des tableaux réalisés près d’Honfleur où le peintre avait son atelier. Des « études de ciel » que le poète Charles Baudelaire découvre en 1869 et qu’il qualifie de « beautés météorologiques », « improvisées face à la mer », captant « ce qu’il y a de plus inconstant, de plus insaisissable ». Une belle définition de l’art pictural.

Sur le même sujet

Top