Concertation à venir sur l’extension du quai de Radicatel à Saint-Jean-de-Folleville

La concertation préalable autour du projet d’extension du quai de Radicatel à Saint-Jean-de-Folleville (Seine-Maritime), mené par Haropa-Port de Rouen, se déroulera du 1er au 31 mars 2021 avant une enquête publique prévue en fin d’année.

Situé sur la rive droite de la Seine, à 4 km à l’aval du site pétrochimique de Port Jérôme, Radicatel développe aujourd’hui les trafics de conteneurs (ligne régulière Streamlines Europe Antilles), de colis lourds (éoliennes) et de vracs solides. En 2020, ce terminal a traité près de 300 000 tonnes de marchandises, pour moitié conteneurisées. « Des études menées, notamment en partenariat avec Caux Seine Agglo, ont confirmé le potentiel et l’attractivité de ce terminal mais aussi la nécessité de le moderniser afin de permettre son développement », indique Haropa.

© Haropa

Afin de développer le trafic sur l’aval du territoire du port de Rouen, le projet d’extension soumis à concertation préalable consiste à augmenter les capacités d’accueil, de manutention et de stockage des marchandises chargées et déchargées sur ce site, en portant la longueur du quai de 420 à 660 m. « Ainsi, les clients implantés autour du terminal pourront bénéficier de capacités nautiques de premier plan », indique Haropa. L’objectif est « à la fois de sécuriser le trafic conventionnel et conteneurisé existant et de permettre le développement à minima de deux lignes short-sea avec la Grande Bretagne et avec l’Irlande ».

Le montant des travaux est évalué à 17,20 millions d’euros HT, financés par Haropa-Port de Rouen, l’Etat et la région Normandie. Le calendrier prévoit une enquête publique en fin d’année, afin de démarrer les travaux au 3e trimestre 2022 et une livraison fin 2023.

Plus d’informations sur le projet d’extension du quai de Radicatel.

Sur le même sujet

Top