Rouen veut redessiner le projet de quartier Flaubert

La Métropole Rouen Normandie a lancé le 15 octobre 2020 une concertation de six mois sur l’avenir de l’écoquartier Flaubert, projet d’aménagement majeur qui doit être revisité à la suite de l’accident de Lubrizol.

« L’accident du 26 septembre 2019 l’a montré : le projet du quartier Flaubert doit être repensé », estime la métropole rouennaise. Ce projet d’écoquartier situé sur une friche de 90 ha sur les communes de Rouen et Petit-Quevilly, à proximité de l’usine Lubrizol, va donc faire l’objet d’une nouvelle concertation de six mois. Les habitants sont invités à coconstruire l’aménagement du site qui doit « matérialiser la ville de demain » et « concilier deux priorités : la sûreté industrielle et la transition social-écologique ».

Plan du quartier Flaubert. © MRN

Une première phase d’échanges, prévue jusqu’en avril 2021, consistera à questionner le devenir de la partie ouest du quartier (zone 1) – espace de transition entre la zone industrialo-portuaire, les infrastructures routières et la zone d’habitat et d’activités – et à imaginer la zone du futur canal (zone 2). Le quartier comprend une troisième zone, à l’est, où prendront place les futurs bureaux, logements et équipements publics.

Première pierre posée en 2012

Après une restitution des premiers travaux débutera un deuxième temps de concertation – dont le calendrier n’est pas indiqué à ce stade – afin de préciser les aspects pratiques du projet : partage des espaces, mobilité à pied et à vélo, équipements publics (crèche, école, gymnase, etc.), qualité du bâti et des espaces publics. « Les acteurs et actrices du monde associatif ou économique pourront, tout au long de cette concertation, s’exprimer et faire des propositions sur les sujets débattus grâce aux cahiers d’acteurs qui leur seront dédiés », signale la métropole.

Pour rappel, une première pierre symbolique avait été posée en 2012 pour cette opération qui devait, à terme, accueillir 10 000 habitants et près de 5 000 employés du tertiaire autour de 30 ha d’espaces verts.

Sur le même sujet

Top