Rouen maintient le cap sur les exportations de céréales

Le port fluviomaritime normand confirme sa place de premier exportateur français et européen de céréales à l’issue d’une campagne 2018/2019 jugée « dynamique ».

Après avoir démarré sur les chapeaux de roues à l’été 2018, il restait à confirmer les attentes de la place portuaire rouennaise. Avec une campagne céréalière 2018/2019 qui s’établit à 8,14 millions de tonnes, le port de Rouen enregistre au final « un très bon millésime », dixit l’autorité portuaire. Depuis les quais du premier port céréalier d’Europe, 7,45 millions de tonnes de céréales ont été exportés (+ 7,3 % sur un an) ainsi que 0,65 millions de tonnes de graines oléo-protéagineuses (+ 87 %). Au total, la campagne 2018/2019 qui s’est achevée fin juin enregistre une progression de 10,4 % par rapport à la campagne précédente.

« un très bon millésime » pour la campagne céréalière 2018/2019. © Haropa/Eric Houri

Une campagne « dynamique », se félicite Haropa-Port de Rouen, qui doit beaucoup à la qualité des blés moissonnés à l’été 2018 dont le taux de protéines en progression a de nouveau séduit les clients historiques du port normand, tant sur l’Afrique de l’Ouest que le Maghreb, et ce malgré la forte concurrence des pays de la Mer Noire (Russie et Ukraine). Au premier rang des destinations d’exportation on retrouve l’Algérie (3,8 millions de tonnes) suivie du Maroc (891 000 tones) puis de la Chine (420 000 tonnes) où les exportations d’orges fourragères et brassicoles sont en progression sur la dernière campagne, contrairement aux marchés de l’Arabie Saoudite et d’Afrique du Nord.

La part de marché des opérateurs rouennais sur les exportations françaises atteint 47 % des expéditions maritimes de céréales.

Sur le même sujet

Top