L’espoir subsiste pour l’usine de recyclage de Chapelle d’Arblay

Le site rouennais du groupe finlandais UPM qui recyclait près de 400 000 tonnes de papier par an ferme ses portes. Mais tout espoir d’un redémarrage d’activité n’est pas éteint. La quête d’un ou plusieurs repreneurs continue.

 

Sur le même sujet

Top